Cancer colorectal : dépisté tôt, il se guérit

 

Tous les deux ans un courrier personnalisé est envoyé aux femmes ET aux hommes du département âgés de 50 à 74 ans. Il est accompagné d’une invitation les incitant à se faire dépister contre le cancer colorectal.

 



En pratique

 

Le test de dépistage permet de repérer une lésion avant qu’elle n’évolue en cancer, ou un cancer, le plus souvent à un stade précoce. Dans la Loire, il est organisé par l’Association Vivre !. Les assurés concernés par le dispositif sont invités à retirer chez leur médecin traitant un test de dépistage à l’occasion d’une visite.


Le test et son analyse sont pris en charge à 100 %, sans avance de frais. La consultation chez le médecin traitant est prise en charge dans les conditions habituelles par le régime d’Assurance Maladie et la complémentaire santé, de même que la coloscopie en cas d’examens complémentaires.

 

> Le test de dépistage

 

Depuis 2015, un nouveau test de dépistage du cancer colorectal est dispensé. Le test immunologique est plus simple puisqu’il ne nécessite plus qu’un seul prélèvement de selles. Il est doté d’une sensibilité supérieure, plus performant. Il est également plus fiable grâce à une lecture automatisée.


Le test doit être répété tous les deux ans mais en cas de signes d’alerte entre deux tests, une consultation médicale est recommandée.

 

> Résultats du test

 

Un test négatif (97 à 98 % des cas) signifie qu'aucun saignement n'a été détecté. Il est recommandé de réaliser ce test tous les deux ans et de surveiller les signes d’alertes dans l’intervalle.


Un test positif (2 à 3 % des cas) ne signifie pas forcément la présence d’un cancer. Il indique que du sang a été détecté dans les selles. Pour en identifier l'origine, le médecin traitant adresse l’assuré à un gastro-entérologue pour la réalisation d’une coloscopie permettant de confirmer ou infirmer la suspicion de lésion précancéreuse (environ 30 % des cas) ou cancéreuse (environ 8 % des cas). Cet examen est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie.

 

 

>> Téléchargez les dépliants associés


Quelques chiffres

 

Le cancer colorectal, aussi appelé cancer de l’intestin, est la 2eme cause de décès par cancer en France. Il se développe lentement à l’intérieur du côlon ou du rectum, le plus souvent à partir de petites lésions dénommées polypes. Ce cancer est l’un des plus fréquents et touche 4 hommes sur 100 et 3 femmes sur 100, le plus souvent après l’âge de 50 ans.


Les contacts dans la Loire

 

Association VIVRE

58 rue Robespierre

BP 20279

42014 SAINT-ETIENNE Cedex 2

Tél : 04 77 01 09 93

Le contenu Google Maps ne s'affiche pas en raison de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d'utilisation des cookies (Fonctionnels) pour accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps et visualiser le contenu. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Google Maps.