PRADO Broncho-pneumopathie chronique obstructive


PRADO Broncho-pneumopathie chronique obstructive

 

Le dispositif PRADO BPCO (Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive) propose un accompagnement médical personnalisé pendant 6 mois après une hospitalisation pour exacerbation de BPCO. Il s’appuie sur un suivi médical coordonné par le médecin traitant avec les différents professionnels de santé : pneumologue, infirmière et masseur-kinésithérapeute. C’est un programme d’éducation et d’incitation à l’auto-surveillance grâce à un carnet de suivi.


Quel est le rôle du conseiller de l’Assurance Maladie ?

Dès lors que l’équipe médicale donne son accord, une conseillère de l’Assurance Maladie se déplace à l’hôpital pour rencontrer l’assuré éligible. Elle lui présente le programme de retour à domicile et recueille son consentement.

Elle l’invite ensuite à désigner un masseur-kinésithérapeute ainsi qu’un(e) infirmier(e) de son choix pour le suivi des soins. Elle prend contact avec eux et planifie les premiers rendez-vous avec le médecin traitant, le pneumologue, l’infirmier(e) et le masseur-kinésithérapeute.

La conseillère de l’Assurance Maladie peut également faciliter les démarches administratives liées aux droits ou à la mise en place d’une aide à la vie si nécessaire (aide-ménagère, portage des repas). Elle est l’interlocuteur administratif de l’assuré ainsi qu’un relais vers d’autres acteurs si besoin.

La conseillère prend contact avec le patient :
  • au 8ème jour pour s’assurer que le premier RDV avec le médecin traitant, l’infirmière et le kiné ont bien eu lieu.
  • au 2ème mois pour s’assurer que le RDV avec le pneumologue a eu lieu
  • au 6ème mois pour réaliser un bilan de satisfaction.

Comment se déroulent les visites médicales ?

 

Les visites et les consultations se déroulent dans le respect du libre choix du patient. Le médecin traitant coordonne l’ensemble des prises en charge nécessaires.

Un carnet de suivi comportant les dates des premiers rendez-vous est remis par l’équipe médicale à la sortie d’hôpital. Ce carnet sera complété par les professionnels de santé à de chaque consultation. Il permet ainsi une coordination des soins entre l’infirmière, le masseur-kinésithérapeute, le pneumologue et le médecin traitant.

> Périodicité des visites et des consultations

Le suivi médical se fait sur une période de 6 mois après hospitalisation afin de diminuer le risque de ré hospitalisation et les décès à moyen terme.

La première consultation du médecin et la première visite de l’infirmière ont lieu dans les 7 jours suivant les sorties d’hospitalisation. A l’issue de la première consultation, le médecin décide de la périodicité de ses consultations et de la nécessité d’avis cardiologique(s) supplémentaire(s). Il réalise par ailleurs une consultation longue 2 mois après le retour à domicile.

> Les soins infirmiers
L’infirmière se rend au domicile du patient une fois par semaine, pendant deux mois ou plus si nécessaire.
  • Elle renforce les connaissances du patient sur la BPCO (surveillance de la respiration, conseils hygiéno-diététiques…) pour l’aider à mieux vivre au quotidien avec la maladie.
  • Elle vérifie son état de santé et reporte dans le carnet de suivi les informations utiles au médecin traitant et au pneumologue.
> Le masseur-kinésithérapeute
Il réalise la rééducation respiratoire et motrice ainsi que le ré-entraînement à l’effort. Il participe à l’éducation de la maladie et inscrit dans le carnet de suivi toutes les informations utiles.
> Le pneumologue
Il réalise une consultation au cours du deuxième mois suivant l’hospitalisation pour adapter le traitement. En lien avec le médecin traitant, il ajuste la périodicité des consultations.

Les établissements de santé proposant le service dans la Loire

 

Ce service est aujourd’hui proposé au CHU de Saint-Etienne.

Éligibilité et inscription

Le programme PRADO BPCO s’adresse au patient majeur hospitalisé pour exacerbation de BPCO, relevant du Régime Général.

L’adhésion au service est entièrement prise en charge par la CPAM et sans engagement. L’assuré peut y renoncer à tout moment sans incidence sur sa prise en charge. L’Assurance Maladie garantit  la totale confidentialité des données dans le respect du secret médical.